Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Méditation Belgique

Le végétarisme : quel intérêt de devenir végétarien et quelques astuces pour une transition en douceur pour les nouveaux. ​​​​​​​

9 Octobre 2017 , Rédigé par Hervé Publié dans #Alimentation

 

Considéré pendant longtemps comme une forme de sectarisme alimentaire, le végétarisme prend de plus en plus d'ampleur en Europe. Cette pratique alimentaire exclut en effet toute consommation de chair animale et de poissons. Alors que des pays comme l'Inde, la Thaïlande, Israël ou les Etats-Unis ont largement adopté le végétarisme depuis plusieurs années, les pays européens, grands adeptes de viande, commencent doucement à s'y mettre avec un succès grandissant. En Belgique, 5% de la population adopte déjà ce régime.

Quel intérêt de devenir végétarien?

Jusqu'à récemment, les personnes adoptant un régime purement végétarien le faisaient principalement pour des raisons éthiques, religieuses ou culturelles. L'explosion du Web et des réseaux sociaux a entre-temps dévoilé de manière brutale les conditions d'exploitation des animaux qui finissaient dans notre assiette et son impact sur l'environnement. Ce rejet de la souffrance animale, combiné à une conscience écologique, a ainsi poussé une part de la population à considérer le végétarisme comme une alternative au sacro-saint régime omnivore.

Mais au delà de ces convictions, adopter un régime végétarien se révèle être bénéfique pour la santé. Riche en fibres, le régime végétarien apporte également des quantités importantes de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Il permet en outre de limiter l’apport en matières grasses saturées, principales sources du mauvais cholestérol, qui se trouvent par définition dans les viandes grasses et la charcuterie. Il assure également un taux important d'acides gras essentiels de la famille des omégas 3 et 6, sans oublier une inévitable perte de poids. Enfin, en vous inspirant de recettes végétariennes venant d'Inde ou d'Asie, vous ferez des découvertes culinaires en mettant dans vos paniers toute une variété d'aliments qui vous étaient inconnus.

Quelques astuces pour une transition en douceur

 

Le régime végétarien est principalement composé de fruits, légumes, céréales complètes, noix et légumineuses mais se décline sous plusieurs formes. Végétarien, végétalien, semi-végétarisme, régime lacto-ovo végétarien ou lacto-végétarien : les petits nouveaux ont de quoi en perdre leur latin. Voici donc quelques astuces pour faire le tri et trouver le régime qui vous convient le mieux.

 

Ne révolutionnez pas votre alimentation du jour au lendemain en remplaçant le steak haché par une tranche de tofu insipide, vous serez vite découragés. Pour adapter votre corps à un régime purement végétarien, mieux vaut procéder par étape.

 

Si vous étiez un grand adepte de viande, le semi-végétarisme vous permet de consommer du poisson, des fruits de mer et de la volaille. Une façon de bannir les matières grasses saturées que l'on trouve dans le porc, le bœuf et les charcuteries.

Le lacto-ovo-végétarisme accepte les œufs et les produits laitiers, c'est de loin le régime le plus facile à suivre. Vous pouvez ainsi remplacer la viande et le poisson par des galettes de céréales ou de soja.

 

Le lacto-végétarisme bannit les œufs et le végétalisme est le régime le plus strict qui vous impose de ne consommer que les aliments venant du monde végétal. Cette approche peut notamment aider les personnes sujettes à un haut taux de cholestérol (voir définition ici).

 

Si vous manquez d'inspiration (ou de motivation), de nombreux magasins bios, livres de cuisine et restaurants offrent des produits et menus 100% végétariens, pour vous faire découvrir un large panel de saveurs et de recettes faciles à réaliser chez soi.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article