Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Méditation Belgique

Méditation pour être humain

27 Avril 2020 , Rédigé par Hervé Publié dans #réflexions

Méditation pour être humain

Certains pensent que l'on pratique uniquement la méditation pour acquérir des compétences. Que l'objectif est de devenir calme, concentré, d'obtenir une meilleur mémoire, une meilleur gestion de ses émotions... 

En fait, la méditation amène simplement le pratiquant à être humain !

Et c'est là que cela devient intéressant. Qu'est ce qu'un humain ? J'ai simplement repris la définition du site larousse.fr :

  • Qui possède les caractéristiques spécifiques de l'homme en tant que représentant de son espèce ; qui est composé d'hommes.
  • Qui est relatif à l'homme, qui lui est propre 
  • Qui manifeste à un haut degré la sensibilité, la compréhension propres à l'homme en tant qu'individu dans un groupe social. Google ajoute aussi "qui est compréhensif et compatissant, manifeste de la sensibilité."

C'est cette troisième définition que l'on retient évidemment. Et nous pourrions alors nous poser la question de comment la méditation nous amène à être compréhensif et compatissant ? Qu'est ce qu'être compatissant ? Envers soi, les autres et le monde ? etc. Mais ce n'est pas le sujet de cet article.

Ce qu'il faut voir c'est que l'on a tendance à enfermer une pratique aux compétences que l'on veut atteindre au lieu de la voir de manière plus globale. il n'y a rien de mal à ça mais c'est simplement qu'il arrive que l'on perde une vue d'ensemble et que l'on s'enferme. De ce fait, la voir comme une pratique qui amène à être humain pleinement ouvre beaucoup de possibilité. En quelque sorte ça rend la pratique plus libre libre. 

 

On peut alors dire: " je pratique la méditation pour être humain".

 

Et plus tard avec un peu plus d'expérience on dire: "je pratique la méditation pour être".

 



Et plus tard encore on ne dira plus rien. 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article